logo Steeple

8 erreurs pour bien foirer l’intégration d’un nouveau collaborateur

integration collaborateur

Vous pensez que l’intégration d’un collaborateur se passe toujours à merveille ? Détrompez-vous. Selon l’agence de recrutement Easyrecrue, 1 salarié sur 5 aurait envie de quitter son poste dès le premier jour. Voici 8 erreurs (à ne pas reproduire) qui feraient foirer votre intégration collaborateur à coup sûr !

Erreur 1 : Ne pas informer ses collègues

Très souvent, l’équipe dans laquelle sera amené à travailler la nouvelle recrue n’est pas impliquée dans son intégration. Pire encore, il arrive qu’elle ne soit pas au courant de l’arrivée de ce dernier.
Vous devez mettre au courant l’équipe et l’impliquer au mieux dans l’intégration. Le plus efficace est de faire une publication sur votre outil de communication interne en amont en indiquant le nom du nouvel arrivant, son poste et son jour d’arrivée. 

Erreur 2  : Oublier l’arrivée du nouveau collaborateur

Cette deuxième raison est sûrement l’une des pires. Votre nouveau collaborateur se pointe à l’accueil et personne ne semble l’attendre. Mince ! Vous l’avez oublié. 

La première impression compte, et c’est valable dans les deux sens. Le premier jour reste toujours gravé dans la mémoire, surtout si l’expérience est difficile !

Accueillez le nouveau collaborateur dès son arrivée sur son lieu de travail. Il doit se sentir attendu. 

Erreur 3 : Ne pas avoir préparé son arrivée

Le nouveau collaborateur n’aura pas forcément besoin de son matériel dès le premier jour, on vous l’accorde ! Mais il serait frustrant pour lui de se sentir à nouveau oublié en découvrant qu’il n’a ni bureau, ni chaise, ni matériel. 

Préparez son environnement de travail. Assurez-vous que tous les éléments nécessaires au démarrage de son activité soient prêts. Ordinateur fonctionnel, identifiants, différents codes d’accès, mots de passe, tout doit être planifié à l’avance pour que le collaborateur se mette à l’aise dès son premier jour. 

Erreur 4 : Ne pas le présenter en interne 

Ne pas présenter le nouvel arrivant aux différents collaborateurs de l’entreprise ? Surtout pas !
À son arrivée faites le tour des bureaux pour présenter le nouveau collaborateur aux différentes équipes.

Et pourquoi ne pas commencer la journée en regroupant toute l’équipe et le nouveau collaborateur autour d’un bon petit déjeuner ?

N’oubliez pas de le laisser se présenter lui-même à travers une courte biographie ! 

Erreur 5 : Ne pas lui consacrer de temps 

Afin d’accueillir dans de bonnes conditions le nouveau collaborateur, essayer de réunir le maximum de personnes (RH, manager, collègues) lors de sa première journée. Il est primordial de montrer au nouveau salarié que son arrivée est importante aux yeux des différents acteurs avec lesquels il sera amené à travailler.

Montrez votre disponibilité, consacrez-lui du temps et accompagnez-le tout au long de sa première journée. Cela lui donnera une image positive de l’entreprise. Définissez ensemble les objectifs et comment les atteindre. Enfin faites-lui savoir que votre porte est toujours ouverte. 

Erreur 6 : Lui faire remplir une tonne de papier

Lorsqu’un nouveau collaborateur rejoint une entreprise, il y a beaucoup de détails administratifs à gérer : contrat de travail, mutuelle santé, règlement intérieur ou encore tickets restaurant, etc.… Essayer de faire le maximum avant le jour J. 
Certains papiers seront à régler à l’arrivée du collaborateur, mais ne le noyez pas sous une tonne d’informations. 

Erreur 7 : Le laisser déjeuner tout seul

Le premier jour, il est important que le nouveau collaborateur se familiarise avec les différents membres de l’équipe !

Organisez un déjeuner d’accueil en regroupant l’équipe. Un moment convivial, qui permettra à chacun de se présenter dans une atmosphère plus détendue. 

Erreur 8 : Négliger le parcours d’intégration du nouveau collaborateur

Vous n’avez prévu aucun rendez-vous pour accélerer l’intégration du nouvel arrivant ? 

D’après une étude People OnBoard, plus de 65% des entreprises n’ont pas formalisé de processus d’intégration des nouveaux collaborateurs, un chiffre trop important au regard des conséquences engendrées par l’échec d’un recrutement.

Le programme de la première semaine du nouveau collaborateur doit être à la fois riche et divertissant. Organisez le parcours d’intégration est indispensable.

  • Présentation de l’entreprise
  • Visite de l’entreprise
  • Explication des missions
  • Fonctionnement de l’entreprise

Favorisez les rencontres et les moments d’échanges avec les différents membres de son équipe pour que le nouveau collaborateur soit plus à l’aise. 

  • Intégration en sein des différents pôles de l’entreprise
  • Participation aux différents ateliers collaboratifs
  • Rendez-vous de suivi réguliers tout au long de la période d’essai

Il n’y a rien de pire comme première expérience que d’arriver dans un endroit nouveau et de s’y sentir seul. En évitant ces erreurs, vous agissez sur la fidélisation et l’implication du nouveau salarié dès le début de votre collaboration. 

98% des dirigeants considèrent l’onboarding comme un facteur essentiel pour améliorer la rétention de leurs salariés.

D’après un sondage Korn Ferry

Pour gagner du temps, définissez un processus qui pourra servir pour chaque nouvel onboarding. Vous pouvez également attribuer un tuteur à votre nouvelle recrue. Celui-ci aura un rôle de guide. Il pourra transmettre les habitudes de l’entreprise et sera en charge de l’intégration du nouveau collaborateur avec ses collègues. 

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tous les 1er mardis du mois, retrouvez 4 idées d’articles autour de la communication, les dernières fonctionnalités Steeple et les prochains ateliers dans votre région.

Articles recommandés