Management

Pourquoi est-il important d’impliquer la direction dans la communication interne ?

“Ils ne s’impliquent pas auprès des salariés”. “ On ne les reconnaît pas quand on les croise dans les couloirs”. “Ils ne nous disent pas bonjour”… Les collaborateurs déplorent souvent un manque de proximité de la part de la direction de l’entreprise. 

Certains dirigeants ont pris de mauvaises habitudes. Pourtant, la communication interne offre de nombreux avantages : culture d’entreprise enrichie, collaborateurs plus motivés et plus impliqués, meilleure qualité de vie au travail, baisse du turnover, productivité accrue, hausse du Chiffre d’affaires…

Dans cet article, nous allons voir pourquoi un dirigeant a tout à gagner à s’impliquer dans la communication interne de l’entreprise.

#1 – Pourquoi impliquer la direction dans la communication interne ?

Montrer que la communication interne est une démarche d’entreprise


La communication interne répond à une volonté d’inclure tous les collaborateurs d’une entreprise dans une culture d’entreprise et un projet communs. La crise sanitaire a particulièrement mis en lumière ce besoin d’appartenance à une communauté de travail.

Mais les collaborateurs ne sont pas dupes. Si la personne en charge de la communication interne leur demande de jouer le jeu, ils estiment légitime que la direction participe aussi au projet. 

Impliquer la direction dans la communication interne permet de montrer que toutes les parties prenantes de l’entreprise tirent dans le même sens. Cela légitime la démarche et lui donne du sens. Ce n’est plus simplement “de la com” mais une véritable démarche participative et inclusive.

La force de l’exemple

Le rôle du dirigeant se transforme. Le dirigeant gestionnaire, avec sa vision surplombante, a laissé place au leader communicant. C’est un changement de perspective crucial dans la mesure où la direction ne se situe plus tant “au-dessus” que “aux côtés” de ses équipes.

Pendant le confinement, l’enjeu central pour les entreprises était de maintenir le lien entre des collaborateurs souvent séparés géographiquement. Réduire les distances, donc.

Dans ce contexte, les dirigeants qui ont su faire preuve d’empathie et être à l’écoute des collaborateurs ont réussi à fédérer et mobiliser leurs équipes. Leurs prises de parole via les outils de communication interne ont été force d’exemple. Leur participation active a incité les collaborateurs à s’impliquer eux aussi et à alimenter le lien, même à distance.

La direction fixe le cap

Dans des secteurs comme la grande distribution, les dirigeants et les collaborateurs de terrain sont souvent éloignés géographiquement. Ils se croisent rarement. Les messages de la direction, quand ils sont relayés par les managers locaux, paraissent parfois froids et impersonnels.

La communication interne permet d’incarner une prise de parole. La transmission des messages sans intermédiaires replace la direction au centre du jeu. 

Communiquer avec les salariés est une façon de bien montrer que les dirigeants sont impliqués, que ce sont eux qui fixent le cap, donnent les grandes directions et prennent les décisions stratégiques. Communiquer en interne, c’est assumer pleinement ce rôle et prendre ses responsabilités vis-à-vis de tous les collaborateurs.

La communication interne, un élan qui vient de la direction

A la différence de la communication externe, la communication interne est un élan qui vient de l’équipe de direction. 

Les équipes de communication ne peuvent pas porter seules la volonté d’améliorer la communication interne. 

Si le dirigeant ne prend pas la parole, il n’y aura pas de cohérence entre le discours et les actes. Les collaborateurs retiendront que la direction ne se sera pas exprimée sur le sujet.

#2 – Que se passe-t-il quand la direction n’est pas impliquée ?

Un impact à tous les niveaux de l’entreprise

L’implication des dirigeants dans la communication interne conditionne la réussite de la démarche et l’implication de l’ensemble des collaborateurs. Cela affecte l’entreprise à tous les niveaux :

  • le collaborateur : lorsque la direction s’implique, les collaborateurs connaissent le cap et la vision à moyen/long terme. Le sentiment d’appartenance à un projet commun est renforcé et le collaborateur se sent mieux soudé au groupe
  • le service communication interne est davantage valorisé quand les dirigeants s’emparent du sujet. Leur implication montrent par l’exemple que le sujet est important et stratégique
  • La direction : pour les dirigeants, la communication interne est un moyen simple et rapide de véhiculer leur vision auprès de l’ensemble des collaborateurs.
  • Les managers ne sont plus seuls pour porter auprès des équipes la vision de la direction. Les prises de décisions sont incarnées. Les dirigeants montrent l’exemple et leur action témoigne que la communication interne est considérée comme un sujet à part entière par l’entreprise.

Les conséquences du manque d’implication des dirigeants

Un discours qui sonne faux

Les collaborateurs ont tous envie de connaître leurs dirigeants. Or, dans de nombreuses d’entreprises, le dirigeant n’est qu’une photo en haut d’un organigramme ou, pire encore, un “patron incognito” qu’on ne reconnaît même pas quand il circule dans les couloirs.

La communication interne est une opportunité pour le dirigeant de sortir de sa tour d’ivoire et de se “frotter” au terrain. Ce n’est plus seulement une parole venue d’en haut mais une opportunité de s’impliquer humainement auprès de ses équipes. A condition évidemment de s’emparer du sujet avec sincérité.

Si les prises de parole du dirigeant sont forcées, superficielles, les collaborateurs n’adhéreront pas. Ils sauront reconnaître la langue de bois, un discours lisse, sans engagement. 

Par exemple, si le dirigeant adresse ses voeux aux salariés, il ne doit pas se contenter de formules creuses mais dresser un bilan sincère de l’année écoulée et des perspectives pour l’année qui débute.

Sans la direction, la communication interne est vouée à l’échec

Imaginons maintenant une entreprise qui voudrait améliorer sa communication interne sans impliquer la direction. Que risque-t-il de se passer ?

Pour les managers, c’est une situation délicate. Ils se retrouvent en première ligne pour communiquer avec les collaborateurs et pour porter une vision de l’entreprise, qu’ils n’ont pas eux-mêmes décidée. En cas de difficultés, ils ne manqueront pas de s’interroger. Pourquoi dois-je communiquer alors que la direction ne le fait pas ? Quel est le sens de ma parole ?

Pour les collaborateurs, le signal envoyé n’est pas très positif. Pourquoi croire une information qui manque de profondeur et que la direction ne semble pas assumer ?

“Nous voyons bien que, sans l’implication des dirigeants, il manque la manivelle pour actionner la mécanique de communication interne.”

Le risque, c’est évidemment que personne ne croit en la sincérité de la démarche et qu’elle soit ainsi tuée dans l’oeuf.

Le dirigeant se doit d’être exemplaire pour inciter les collaborateurs et notamment les managers à communiquer. Si la direction ne s’implique pas, la communication interne de l’entreprise ne peut pas être cohérente et transparente et les efforts du service communication resteront vains.

La direction doit donc assumer son rôle en communiquant au reste de l’entreprise, sa vision, le cap à suivre collectivement et la direction que prend l’entreprise.
Et si vous deveniez dès maintenant un leader communicant ?



Envie d’impliquer tous les acteurs dans la communication interne ? Découvrez notre guide avec plus de 25 idées pour animer la communication interne de l’entreprise. Plusieurs thématiques, des exemples concrets, des messages catégorisés… Êtes-vous prêt à relever le défi ?