logo Steeple

Comment bien rater sa communication interne en 5 étapes ?

rater sa communication interne

Et si on parlait pour une fois de la façon dont les communicants échouent ? Une réalité bien présente, puisqu’on retrouve souvent des problèmes de communication en entreprise. 

Si vous êtes responsable communication, il est temps de renverser la tendance, d’accélérer les choses et ne plus reproduire vos erreurs !

Voici les 5 étapes (à ne pas reproduire) pour bien rater sa communication interne.

#1 - Utiliser un compte générique

Vous n’utilisez pas votre nom pour communiquer sur votre outil de communication interne ?

Faites attention, vous susciterez beaucoup moins d’engagement !  

Sachez que vos collaborateurs se sentiront davantage impliqués si vous communiquez avec votre compte personnel plutôt qu’un nom générique comme « Comité d’entreprise » ou encore « Direction générale » par exemple. 
Lorsque vous communiquez, faite en sorte d’utiliser votre nom, prénom et si vous avez une photo de profil, c’est encore mieux ! 

#2 - Faire uniquement de la communication descendante

Seulement 20% des employés pensent que leurs dirigeants sont bons pour diffuser des messages

D’après Align Your Org

De nombreuses entreprises font l’erreur d’avoir une communication interne uniquement descendante. Aujourd’hui, il faut impliquer ses collaborateurs et mettre en place des moyens permettant une communication interne à la fois descendante, ascendante et transversale.

En effet, une organisation saine est une organisation qui laisse à chacun la possibilité de s’exprimer. Si les messages viennent toujours de la direction, l’équilibre n’est pas respecté. 

#3 - Noyer les informations

Seulement 53% des communicants internes reconnaissent qu’ils travaillent à conserver un langage simple et accessible.

D’après Align Your Org

Si vous êtes adepte des longs pavés, il est temps d'arrêter ! Il n’y a pas meilleur moyen pour perdre ses collaborateurs. D’autant plus si ce pavé noie les informations, dans un jargon compliqué et inaccessible. 
Nous vous conseillons de rédiger un message simple et clair. Synthétiser et rassemblez les messages pour les rendre plus digestes pour les équipes. 

Et n’oubliez pas, le message doit être vulgarisé afin d’être compréhensible par tous !

#4 - Oublier de compléter par une communication orale

Une fois que l’on a communiqué en interne, on pense que le tour est joué, mais non ! C’est une erreur que l’on fait fréquemment. Il faut compléter la communication écrite par une communication orale. L’occasion de faire un rappel aux collaborateurs, mais également d’apporter plus de détails ou d’être plus précis. 

Les rencontres informelles et les contacts directs sont également essentiels pour favoriser un environnement propice à l’écoute. Organisez des réunions, sortez de votre bureau, n’oubliez pas que l’échange avec vos collaborateurs est indispensable !

Une bonne communication orale vous permettra également  de ne pas laisser la mauvaise interprétation d’un message prendre de l’ampleur et créer ainsi des tensions en interne.

#5 - Utiliser du contenu trop formel

On ne vous le répètera jamais assez : Toute communication doit déboucher sur un contenu captivant et agréable ! Quand était la dernière fois que vous avez réfléchi profondément aux besoins, préférences et intérêts de vos collègues ? 
Il est important d’adapter sa communication interne à la culture de son entreprise.

En effet, chaque entreprise est différente, avec ses propres mots, ses propres habitudes et sa propre façon de fonctionner et de communiquer. Osez les contenus originaux, et vous serez récompensé !

Il est indispensable d’utiliser les bonnes méthodes lorsque l’on communique en interne. En plus de rendre vos salariés plus engagés, une communication interne efficace rassemblera vos salariés en les rendant plus solidaires. Les collaborateurs se sentiront personnellement plus motivés.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tous les 1er mardis du mois, retrouvez 4 idées d’articles autour de la communication, les dernières fonctionnalités Steeple et les prochains ateliers dans votre région.

Articles recommandés