Communication interne

[INTERVIEW] Manager communicant : rôle essentiel et incontournable par Sophie de Ganay

Quoi de mieux qu’un manager pour parler de son rôle dans la communication interne ? Nous avons donné la parole à Sophie de Ganay, Directrice Conseil en communication d’engagement, interne et managériale chez Publicis consultants. Elle nous partage son point de vue sur le rôle du manager d’aujourd’hui dans la communication interne, sur les qualités et bonnes pratiques qu’il doit acquérir pour bien communiquer.

Sophie de Ganay

Directrice conseil en communication d’engagement, interne et managériale chez Publicis Consultants

Un manager aux multiples casquettes

Dès le début de notre échange, Sophie de Ganay nous partage sa vision du rôle du manager d’aujourd’hui, et pourquoi, selon elle, les managers sont si peu investis dans la communication interne : “Le manager, c’est un peu la femme ou l’homme Shiva : multiples bras, multiples fonctions, des droits mais surtout des devoirs. On lui demande d’être partout, de tout faire en même temps”.

Pour la Directrice Conseil, le manager doit s’organiser au sens large, car sa hiérarchie attend beaucoup de lui pour :

  • Gérer le business
  • Animer un collectif
  • Partager et cascader une vision
  • Déployer une stratégie
  • Être présent et à l’écoute
  • Guider et faire grandir chacun
  • Faire preuve de disponibilité et de proximité tout en laissant assez d’autonomie aux collaborateurs

“Être manager est un poste très complet aux nombreuses injonctions, parfois contradictoires. Difficile donc pour lui de s’y retrouver, de savoir comment faire et bien faire”

Sophie de Ganay

Elle soutient ses propos en prenant l’exemple de la crise sanitaire que nous vivons actuellement : “le rôle du manager s’est aussi complexifié ces derniers mois. Confinement, télétravail généralisé, besoin et quête de sens accrus des collaborateurs. Plus que jamais, le manager a été en première ligne. Il lui a fallu gérer, mais gérer dans l’urgence. Alors que l’exercice en lui-même n’est pas simple, la communication managériale est quant à elle trop souvent le “parent pauvre” d’une stratégie de communication interne.”

Définir la communication managériale d’aujourd’hui

Sophie de Ganay traduit d’abord la communication managériale comme un “exercice ordinaire dans le quotidien d’un manager”, c’est-à-dire, ce que le manager dit à ses équipes. Selon elle, il y a une dimension relationnelle très forte, parfois appelée intelligence émotionnelle voire intelligence sociale et situationnelle. En effet, le manager a pour mission d’embarquer ses équipes et il a donc su vite comprendre qu’en temps de crise, l’éloignement crée un besoin de proximité.

Dans un second temps, elle perçoit la communication managériale comme le “coeur du réacteur d’une stratégie d’engagement collaborateurs”, en précisant que c’est ce que dit l’entreprise à ses managers. En vraie “courroie de transmission”, les managers sont l’accélérateur des dispositifs, des transformations, des nouveaux “modus operandis” au sein de l’organisation. C’est par eux que passent les messages. Leur réussite dépend définitivement de la qualité d’accompagnement qui leur sera proposé.

Il est donc important de leur donner toutes les clés pour traduire aux collaborateurs, vulgariser et expliquer des notions parfois complexes.

Pourquoi impliquer les managers ?

“Dans ce que l’on appelle “le monde d’aujourd’hui”, le manager doit être plus engagé que jamais et inspirant qu’avant la crise”

Sophie de Ganay

Rien de tel que l’exemple du Coronavirus pour expliquer pourquoi les managers doivent être impliqués dans la communication interne : “Par la crise sanitaire que nous traversons, avec la distance imposée, par le rythme du télétravail et la présence alternée au bureau de leurs équipes, les managers doivent compenser par davantage de communication.”

Tout s’explique par la principale mission du manager, celle d’embarquer un collectif. C’est là le véritable défi !

Comment impliquer les managers ?

Alors comment impliquer les managers dans la communication interne ? Sa réponse est sans appel : “Il faut penser à eux dès le départ”. Et concrètement, cela passe par des routines très simples :

  • privilégier des communications en avant-première
  • organiser des temps d’échanges pour approfondir un sujet et répondre à leurs questions (plutôt avec des formats courts car ils ont très peu de temps)

Selon Sophie de Ganay, la Direction de la communication doit être dans une démarche proactive qui anticipe les besoins des managers, et en leur proposant des choses concrètes, utiles et faciles à utiliser. Finalement, c’est offrir des solutions et des services pour leur faciliter la vie au quotidien. Mais pour la Directrice Conseil, cela ne suffit pas. Elle s’explique : “Impliquer les managers, c’est aussi savoir qui ils sont vraiment, comprendre leur quotidien, leurs rituels, leur maturité et expérience du management”.

C’est souvent avec l’expertise réunie des équipes Communication et Ressources humaines que se définissent et se construisent les chemins de progression et d’accompagnement, avec comme socle commun, la culture d’entreprise et les grands principes de pratiques managériales.

Des astuces pour impliquer les managers

La Directrice Conseil nous partage quelques astuces à donner à un manager qui souhaiterait s’impliquer davantage dans la communication interne :

  • Le manager doit se dire qu’il est libre dans sa démarche de communication
  • Ses équipes attendent de lui qu’il fasse preuve de transparence et de simplicité
  • Il peut demander conseil à ses pairs, et si le réseau de managers n’existe pas encore ou n’est pas animé, alors il peut en être l’initiateur.
  • Créer une communauté de partage : c’est une vraie richesse au sein d’une organisation que de s’appuyer sur ses collaborateurs pour partager des questions et enseignements.
  • Chercher l’appui et le soutien auprès de son réseau de communicants et auprès des Ressources Humaines pour développer ses pratiques managériales.

Portrait robot du manager communicant

“Un manager communicant, c’est un manager tout court”

Sophie de Ganay

Comment Sophie de Ganay l’explique ? Ce rôle de “communicant” fait partie du travail du manager. Il n’y a pas un modèle ni un profil type. Pour le manager lui même, c’est d’abord ne pas chercher à être quelqu’un d’autre, ne pas chercher à développer, appliquer ou imposer un modèle de management unique.

Elle nous livre ensuite des conseils qui demeurent essentiels pour développer le poste de manager communicant :

  • Connaître son équipe pour savoir comment lui parler
  • Ecouter pour comprendre et pas pour répondre
  • Installer une culture de feedback réciproque
  • Ritualiser des moments collectifs, initier ou poursuivre ces temps d’échanges individuels

Le petit plus

La Directrice Conseil ne souhaitait pas s’arrêter là. Elle nous a partagé une récente étude menée en partenariat avec le BCG, auprès des adhérents de l’ANDRH.

Cette enquête aborde divers pans de la mise en place opérationnelle du télétravail et de son développement au sein des entreprises :

  • Les bénéfices attendus et les risques potentiels en termes d’engagement, de productivité ou de collectif de travail
  • Les conditions de réussite d’un passage au télétravail sont également traitées.

99% des DRH interrogés s’accordent à dire que les pratiques managériales sont profondément bouleversées par le développement du télétravail.

Pour palier à ce problème, il y a donc une nécessité de refondre les pratiques managériales, et le premier rôle du manager dans un modèle d’entreprise post-covid est bien celui de donner du sens et de motiver ses équipes. Pour y arriver, cela passera inévitablement par sa fonction de communicant et quelles mesures l’entreprise mettra en place pour accompagner sa population managériale (formation, mentoring et reverse mentoring, culture du feedback à 360…)

Nous tenons à remercier Sophie de Ganay pour cet échange et son regard d’expert en communication, qui amènent à repenser l’implication du manager d’aujourd’hui dans la communication interne.